Fond de solidarité logement

Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL)

L’adresse des secrétariats FSL est disponible sur le site web du Ministère du logement.

Décision de la Commission :

La Commission départementale du FSL est dans l’obligation de vous notifier ses décisions motivées par écrit. A compter de la réception, en cas de décision refusant de vous accorder le bénéfice du FSL, vous disposez d’un délai de 2 mois pour exercer un recours. Il s’agira d’un recours gracieux par lequel vous demanderez par écrit, avec accusé de réception, à la Commission de prendre une nouvelle décision. Si vous ne recevez aucune réponse, son silence prolongé durant deux mois vaut refus. C’est ce refus, ou bien la décision qui vous a été notifiée que vous pourrez attaquer d’un recours contentieux. Alors, dans les mêmes délais, vous pourrez saisir le tribunal administratif de votre département (www.conseil-etat.fr) d’un recours pour excès de pouvoir par lequel vous expliquerez en quoi la Commission a commis une illégalité, ou bien comment elle a appréciée votre situation de façon erronée. Voyez pour cela, le modèle de recours que nous tenons à votre disposition.

Vous pouvez exercer ces recours seul, sans l’assistance d’un avocat. Néanmoins, nous vous recommandons de demander à être aidé, auprès des services sociaux de votre commune, ou d’une association agréée de défense des personnes mal logées.

Décret no 2005-212 du 2 mars 2005 relatif aux Fonds de Solidarité pour le Logement.

Art. 1er. – Le règlement intérieur du fonds de solidarité pour le logement et les règlements intérieurs des fonds locaux créés en application de l’article 7 de la loi du 31 mai 1990 susvisée précisent les conditions dans lesquelles ces fonds mettent en oeuvre les dispositions des articles 6, 6-1 et 6-2 de la loi précitée.

Ils indiquent les modalités selon lesquelles ces fonds coordonnent leur action avec celle des autres organismes intervenant dans leur domaine de compétence, notamment avec celles des commissions de surendettement.

Ils précisent les conséquences de la réception par le fonds des arrêtés d’insalubrité ou de péril, transmis en application des articles L. 1331-28-1 du code de la santé publique et L. 511-2 du code de la construction et de
l’habitation, sur l’attribution des aides.
Le règlement intérieur de chaque fonds local est soumis pour avis, avant son adoption, au comité responsable
du plan départemental d’action pour le logement des personnes défavorisées.

Le règlement intérieur du fonds de solidarité, la convention de création du fonds local prévue à l’article 7 de la loi du 31 mai 1990 susvisée et le règlement intérieur du fonds local sont publiés au recueil des actes
administratifs du département. Le département assure la publicité du règlement et des adresses auxquelles le fonds de solidarité et les fonds locaux peuvent être saisis par tout autre moyen utile.

Art. 2. – Les décisions d’un fonds accordant ou refusant une aide sont notifiées aux personnes intéressées.

Art. 3. – Les associations habilitées par le conseil général à accorder tout ou partie des aides du fonds de solidarité pour le logement, en application du huitième alinéa de l’article 6 de la loi du 31 mai 1990 susvisée, appliquent les conditions d’attribution des aides prévues par le règlement intérieur du fonds.

Art. 4. – Les communes et établissements publics de coopération intercommunale rendent compte chaque année au conseil général de l’activité des fonds locaux qu’ils gèrent selon les modalités définies dans les
conventions mentionnées au premier alinéa de l’article 7 de la loi du 31 mai 1990 susvisée.

Art. 5. – Les ressources prises en compte par le règlement intérieur du fonds et les règlements intérieurs des fonds locaux pour fixer les conditions d’attribution des aides comprennent l’ensemble des ressources, de quelque nature qu’elles soient, de toutes les personnes composant le foyer, à l’exception de l’aide personnelle au logement, de l’allocation de logement, de l’allocation de rentrée scolaire, de l’allocation d’éducation spéciale
et de ses compléments et des aides, allocations et prestations à caractère gracieux.

Art. 6. – Les prêts des fonds de solidarité pour le logement ne portent pas intérêt.

Art. 7. – Lorsque le département décide, en application de l’article 6-4 de la loi du 31 mai 1990 susvisée, de déléguer la gestion financière et comptable du fonds de solidarité pour le logement, il conclut avec le gestionnaire qu’il a choisi une convention qui fixe sa mission et sa rémunération ainsi que les conditions dans lesquelles les crédits du fonds sont mis à sa disposition.

Art. 8. – L’agrément d’une association pour la gestion du fonds de solidarité pour le logement est accordé par le président du conseil général au vu de l’expérience de l’association en matière de logement et en matière financière et comptable et des moyens techniques et humains dont elle dispose. Une association ne peut être agréée que si elle établit chaque année un bilan, un compte de résultat et une annexe selon les modalités prévues à l’article L. 612-1 du code de commerce et si elle a désigné au moins un commissaire aux comptes et un suppléant selon les modalités fixées au même article. La mission du commissaire aux comptes s’étend aux comptes du fonds de solidarité pour le logement tenus par l’association.

Art. 9. – La convention de création d’un fonds local mentionnée à l’article 7 de la loi du 31 mai 1990 susvisée peut prévoir que les communes et établissements publics de coopération intercommunale responsables d’un fonds local en délèguent la gestion financière et comptable. Le gestionnaire du fonds local ne peut être que le gestionnaire financier et comptable du fonds départemental de solidarité pour le logement.

Art. 10.
I. – Lorsque la gestion financière et comptable est déléguée à un groupement d’intérêt public, celui-ci doit être un groupement du domaine de l’action sanitaire et sociale constitué en application du décret du 7 novembre 1988 susvisé.

II. – Le décret du 7 novembre 1988 susvisé est ainsi modifié :

1o Le second alinéa de l’article 1er est abrogé ;

2o Après l’article 2, il est inséré un article 2 bis ainsi rédigé : « Art. 2 bis. ? Si l’objet du groupement est la mise en oeuvre de tout ou partie des compétences du chapitre Ier de la loi no 90-449 du 31 mai 1990 modifiée, les dispositions prévues à l’article 2 ne s’appliquent pas. La convention constitutive du groupement est approuvée par le représentant de l’Etat dans le
département.
»

Art. 11. Dans la sous-section 2 (Modalités d’établissement de statistiques (R)) de la section 1re du chapitre IV du titre unique du livre VI de la première partie du code général des collectivités territoriales, il est ajouté un paragraphe 6 ainsi rédigé :

Paragraphe 6  Fonds de solidarité pour le logement (R)

Art. R. 1614-40-1.  Le présent paragraphe fixe les conditions dans lesquelles le département, en application de l’article L. 1614-7, est tenu de poursuivre l’établissement des statistiques liées à l’exercice des compétences qui lui ont été transférées en matière de fonds de solidarité pour le logement.

Art. R. 1614-40-2.   Le président du conseil général transmet chaque année, avant le 1er juillet, un état descriptif de l’organisation du fonds de solidarité pour le logement, des fonds locaux créés en application de l’article 7 de la loi no 90-449 du 31 mai 1990 modifiée et des associations habilitées à accorder les aides du fonds, relatif à leur objet, leur gestion et leur secrétariat, et les renseignements statistiques relatifs à l’année précédente selon un modèle normalisé fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de l’intérieur, des affaires sociales et du logement.

Art. R. 1614-40-3.   Les renseignements statistiques fournis par le conseil général portent sur les contributions financières reçues et sur leur origine, sur les aides financières demandées et accordées et sur les autres interventions, et sont établis pour le fonds départemental et pour chaque fonds local, puis agrégés au niveau départemental.

Art. R. 1614-40-4.  Des conventions passées entre l’Etat et le département peuvent prévoir :
la transmission de supports informatiques conformes aux spécifications des systèmes d’information nationaux, en remplacement des documents normalisés ;
l’adaptation des documents normalisés aux besoins statistiques propres du département ou des autres partenaires du fonds de solidarité pour le logement et la réalisation conjointe de statistiques particulières.

Art. 12. – Le chapitre II du décret du 22 octobre 1999 susvisé relatif aux plans départementaux d’action pour le logement des personnes défavorisées et aux fonds de solidarité pour le logement est abrogé.

Les dispositions du septième alinéa de l’article 5 du même décret sont abrogées.

Le décret no 2002-1540 du 24 décembre 2002 déterminant le montant maximum des frais de fonctionnement des fonds de solidarité pour le logement est abrogé.

Art. 13. – Le ministre de l’intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, le ministre de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale, la ministre déléguée à l’intérieur, la ministre déléguée à l’intégration, à l’égalité des chances et à la lutte contre l’exclusion et le ministre délégué au logement et à la ville sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

 

vous pouvez payer directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don, après le versement de la commission bancaire.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.