Politiques du logement : renoncements.

DAL, lors de ses rencontres d’été, a pris connaissance de la feuille de route de Cécile Duflot, et dénonce les reculs du Gouvernement .

La fédération Droit Au Logement  constate que plusieurs promesses de F. Hollande sont remises en cause par le Gouvernement au nom de la rigueur budgétaire, ou sont en voie  de l’être, et que la crise du logement s’aggrave pour les plus fragiles.

Ainsi la réalisation de 150 000 logements sociaux est très sérieusement menacée :

– Le doublement du Livret A est menacé pour satisfaire les banques et leur appétit spéculatif qui nous a précipité dans la crise

- Le doublements des aides à la pierre devient une “augmentation”

– Ce sera un million de réhabilitations thermiques moins les constructions neuves. Cet engagement est aussi revu  à la baisse

- La mise à disposition gratuite de terrains aux communes pour faire des logements sociaux sera « soumise à des conditions » ;

– La ponction de 1,8 Md € sur les fonds du 1%  achève de détruire cet engagement.

La fédération Droit Au Logement constate que la mise en œuvre du Droit à l’hébergement, du Droit au logement opposable, de la lutte contre l’habitat indigne, contre le saturnisme infantile, contre les marchands de sommeil, et contre les expulsions locatives ne font pas parti de la feuille de route de Cécile Duflot, et apparemment n’est pas dans les priorités gouvernementales.

L’engagement de mettre en œuvre la  loi DALO, et de ne pas expulser les prioritaires DALO est toujours remis en cause sur le terrain.

Si la publication du décret instituant une modération des loyers à la relocation, est une bonne nouvelle, son application va se heurter à des difficultés sérieuses, et elle ne vise ni les locations neuves ni les locations en cours. C’est pourquoi la loi sur les loyers doit être présentée au plus vite.

Avant que le gouvernement n’enterre les droits des personnes vulnérables, Droit Au Logement demande un plan d’urgence de 120 000 logements temporaires pour les sans logis (français, et étrangers avec ou sans papier) et les DALO, dont 60 000 en Ile de France : 

·    Mise à disposition des biens immobiliers publics,

·    Ouverture temporaire des HLM vacants (146 400 HLM sont vacants en France, dont 31240 en IdF * ),

·    Développement de l’intermédiation locative (SOLIBAIL, Louer solidaire et garanti),

·    Réquisition des logements vacants de riches propriétaires par l’ordonnance du 11 octobre 1945 (selon l’INSEE 2,4 millions de logements sont vacants en France** )

Nous exigeons aussi l’arrêt des expulsions locatives sans relogement, l’application des lois DALO, de réquisition et du Droit à l’hébergement, la baisse des loyers et des charges en attendant la réalisation massive des logements sociaux.

 

[*]   http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/1806/831/parc-locatif-bailleurs-sociaux-1er-janvier-2011.html

http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-parc-locatif-social-en-ile-de-a3704.html

 

Défnition officielle d’un logement HLM vacant = logements non occupés et non proposés à la location, car en cours ou en attente de travaux, de démolition ou de vente.

 

[**]  http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATFPS05201

 

Un toit c’est un droit ! 

Droit Au Logement appelle à rejoindre la rassemblement unitaire organisé mercredi 25 juillet à 12h devant le Ministère des finances, Métro Bercy :

 

  • Pour le doublement du Livret A,
  • Pour la restitution des 100 milliards de l’épargne populaires cédées aux banques par Sarkozy,
  • Pour financer les 150 000 vrais logements sociaux promis,
  • Pour que cessent les ponctions sur l’argent du logement 
Tagged with: , ,
Posted in Actualité du logement, Luttes
  • vous pouvez nous aider directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne.

    Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don, après le versement de la commission banquaire.

    Si vous préférer, vous pouvez :
    • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
    • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.
    N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.